Le livre bleu de l’Outremer (juillet 2018)

Le livre bleu de l’outremer (Juillet 2018)

SYNTHESE

Parce qu’il existe des questions communes, le Livre Bleu apporte des réponses à tous.

Parce qu’il se veut être le trait d’union entre une parole remontée des territoires et la mise en œuvre de politiques publiques qui ambitionnent de « transformer » les outre-mer, il s’inscrit dans une dynamique dont le quinquennat constitue un cadre temporel.

Conçues sur la base d’un diagnostic partagé, de priorités collectivement discutées, les « ambitions » du Livre bleu et les leviers mobilisés pour les réaliser constituent la part de l’État, au titre du réflexe Outre-mer à une œuvre nécessairement collective.

Les outre-mer doivent être des « territoires à vivre », à « vivre mieux » : c’est le premier axe stratégique de ce Livre Bleu.

La sécurité, l’accès aux services publics essentiels, l’amélioration du cadre et du niveau de vie nourrissent des aspirations dont les Assises ont montré la force, et auxquelles le présent Livre Bleu doit apporter des réponses, tout en valorisant le potentiel de ces territoires.

Les outre-mer doivent être des « territoires accompagnés » dans leur transformation : c’est le deuxième axe stratégique de ce Livre Bleu.

Les Assises ont permis aux ultramarins de définir des priorités, de penser leur avenir, de dessiner des
projets, qu’il nous appartient collectivement d’accompagner. Par des moyens financiers appropriés,
dont le Livre Bleu précise la nature sur le quinquennat. Par un cadre juridique adapté, offrant la souplesse nécessaire pour prendre en compte les spécificités des outre-mer. Grace à une Europe protectrice, actrice et partenaire du développement des territoires. Grâce à des collectivités pleinement soutenues dans leur rôle de moteur de ce développement.

Les outre-mer peuvent être des « territoires pionniers » : c’est le troisième axe stratégique de ce Livre Bleu.

La majorité des territoires ultramarins se situent dans la zone intertropicale, qui concentre tous les
enjeux de la planète, qu’ils soient démographiques, environnementaux, sanitaires, agricoles ou économiques. Les outre-mer, à leur échelle, doivent s’emparer de ces grandes questions. Ils disposent
d’atouts considérables pour construire et promouvoir des réponses innovantes à ces défis.

« Territoires de rayonnement et d’influence » : c’est le quatrième axe stratégique de ce Livre Bleu.

Les outre-mer offrent à la France son rang de grande puissance maritime. Présents sur les trois océans, ils doivent s’appuyer sur leur ancrage dans des bassins maritimes dont ils partagent les
cultures, auxquels ils sont liés par des enjeux communs et dans lesquels il faut construire des stratégies à la fois cohérentes et volontaires. Portés par la richesse de leur patrimoine matériel et immatériel, leurs artistes, leur offre touristique, les outremer doivent investir leur voisinage. La perception qu’ont nos concitoyens de l’Hexagone de ces richesses inestimables doit, elle aussi, évoluer.

Lire la suite en pièce jointe ci-dessous