Mobilisés le 22 mai, les agents publics veulent des réponses …

Mobilisés le 22 mai, les agents publics veulent des réponses …
Publié le 22/05/2018 – Par Marie-Nadine Eltchaninoff

« Pour une fonction publique de progrès social, pour l’augmentation du pouvoir d’achat, pour l’emploi public » pouvait-on lire sur la banderole en tête de la manifestation parisienne, qui a rassemblé 15 000 personnes. Quelque 130 manifestations avaient lieu dans toute la France.

Enseignants, policiers, aides-soignants, infirmières … Quelque 15 000 agents publics de tous les secteurs étaient dans la rue, ce 22 mai, à Paris, à l’appel des neuf organisations syndicales représentatives (CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT, FA-FP, FSU, FO, Solidaires et Unsa). Ils y ont clamé leur inquiétude face aux atteintes au pouvoir d’achat et aux projets du gouvernement de réformer l’action publique et de supprimer 120 000 emplois sur le quinquennat.

À Paris, les numéros 1 des grandes centrales étaient tous présents en tête de manifestation. « À chaque fois que nous avons des propositions communes, nous sommes ensemble, a souligné Laurent Berger, secrétaire général. À quelques semaines du rendez-vous salarial de la mi-juin, il était important de faire une démonstration de force. La CFDT a adressé un courrier au gouvernement. Nous verrons s’il répond ou pas. »

Dans ce courrier daté du 22 mai, la CFDT-Fonctions publiques rappelle ses revendications en matière de pouvoir d’achat. Elle escompte bien que l’augmentation de la valeur du point d’indice, mais aussi l’application du protocole Parcours professionnels, carrières et rémunérations (PPCR), une complémentaire santé pour tous les agents avec participation de l’employeur ou encore la révision de la hausse de la compensation de la CSG soient au programme de ce rendez-vous.

“plus que jamais, nous avons besoin de services publics”, a plaidé Laurent Berger.

Au-delà des revendications salariales, c’est la dégradation des conditions de travail et la mise à mal des services publics qui suscitent l’inquiétude. « Les agents publics sont des professionnels qui protègent, qui soignent, qui éduquent. Ils le font avec conviction et avec indépendance. Ils sont trop souvent considérés comme un coût et non comme une richesse. Or plus que jamais, nous avons besoin de services publics », a plaidé Laurent Berger.

Sortir d’une vision essentiellement budgétaire

Même appréciation de Mylène Jacquot, secrétaire générale de la CFDT-Fonctions publiques, qui participe à la concertation en cours sur le recours accru aux contractuels, la refonte des instances, la rémunération au mérite et les mobilités vers le privé. « L’approche de la fonction publique par le gouvernement donne l’impression qu’elle est essentiellement budgétaire », regrette-t-elle. Et d’appeler l’exécutif à la plus grande vigilance quant aux mesures qui pourraient être annoncées au moment de la remise du rapport du comité action publique 2022, désormais imminente. Les agents ont dit leur intention d’y veiller.

mneltchaninoff@cfdt.fr