Le salaire net moyen des agents publics a reculé de 1% en 2018

Le salaire net moyen des agents publics a reculé de 1% en 2018 (Localtis – 26-03-20)

2018 n’a guère été une année radieuse pour le pouvoir d’achat des agents publics. Ce jeudi 26 mars, l‘INSEE a dévoilé l’évolution de leur salaire net moyen en équivalent temps plein au cours de la deuxième année du quinquennat. Il ressort que celui-ci a reculé de 1% en euros constants – c’est-à-dire en tenant compte de l’inflation – contre une hausse de 0,9 % un an plus tôt.

 

En 2018, les agents ont eu à pâtir d’une inflation soutenue (+ 1,9%), qui est intervenue en l’absence de mesures de soutien de leur pouvoir d’achat. On se souvient que le gouvernement avait décidé dès son installation de geler le point d’indice de la fonction publique et d’interrompre pour un an la mise en œuvre du plan sur les parcours professionnels, les carrières et les rémunérations (PPCR) voulu par la majorité socialiste en 2015. Le rétablissement du jour de carence pour les arrêts maladie a aussi grevé le pouvoir d’achat des agents, mais dans “une moindre mesure”, selon l’Insee.

En tenant compte de l’inflation, le salaire net moyen a baissé dans les trois versants. Dans la fonction publique territoriale, il a diminué de 0,9% pour s’établir à 1.960 euros par mois. Une évolution légèrement plus favorable que celle qu’ont connu les agents des hôpitaux (-1%) et de l’Etat (-1,2%).

En 2018, la rémunération moyenne des personnes en place (RMPP), qui mesure l’évolution moyenne de la rémunération des agents présents deux années consécutives (soit les deux tiers des agents publics) a certes progressé, comme par le passé, de manière plus dynamique. Mais, alors qu’elle avait crû de 2% en 2017, elle a légèrement diminué en 2018 (-0,1%). La RMPP des agents territoriaux a même baissé de 0,4%.

La baisse des traitements que les agents ont connue en 2018 est plus forte que le recul enregistré en 2012, qui était pourtant significatif. Cette année-là, le salaire net moyen des agents avait régressé dans tous les secteurs (- 0,5% dans les collectivités, -0,8% à l’Etat et –0,6% dans les hôpitaux).

Ces chiffres tombent alors que le ministre de la Santé, Olivier Véran, doit très prochainement discuter avec les syndicats du “plan de revalorisation de l’ensemble des carrières” des agents des hôpitaux que le président de la République a annoncé mercredi soir.

(Source : Localtis – ).