Projet de loi Fonction publique : revue de presse

Projet de loi Fonction publique : revue de presse (05-04-19)

Revue de presse sur le projet de loi Fonction publique, du 26 mars au 5 avril.

5 avril

Paris Match

repris par Europe 1

Fonction publique: la grève du 9 mai sera unitaire

La CFDT Fonctions publiques a annoncé vendredi qu’elle se joignait à la journée d’actions et de grève prévue le 9 mai.

La CFDT Fonctions publiques a annoncé vendredi qu’elle se joignait à la journée d’actions et de grève prévue le 9 mai pour protester contre le projet de loi de réforme de la fonction publique, qui sera donc commune à tous les syndicats représentatifs du secteur. Sept syndicats de fonctionnaires – CGT, Unsa, FSU, Solidaires, FA-FP, CFE-CGC et CFTC – avaient lancé le 20 mars un appel à la mobilisation des agents le 9 mai, estimant que le projet de loi “tourne le dos aux principes de la fonction publique”.

La CFDT Fonctions publiques avait, comme tous les autres syndicats, voté contre le projet de loi en conseil commun de la fonction publique. Dans un communiqué, elle “constate que les évolutions qu’elle a pu imposer aux intentions initiales du gouvernement ont été insuffisantes”.

L’exécutif a “refusé de revenir sur ses positions relatives aux instances de dialogue social”, “a refusé de restreindre” le recours aux contractuels, “n’est pas allé suffisamment loin sur les garanties permettant de lutter contre la précarité, ni sur celles encadrant” le nouveau contrat de projet, d’une durée maximale de six ans et minimale d’un an, écrit la CFDT. Il ne s’est “pas engagé” non plus “sur sa volonté de rendre obligatoire la participation des employeurs à la protection sociale complémentaire”, souligne le syndicat. La CFDT appelle donc “l’ensemble des agents, fonctionnaires et contractuels” à se mobiliser “afin de faire savoir au gouvernement et aux parlementaires qu’ils attendent autre chose en matière de respect du statut (…), de reconnaissance de leur travail et de leur engagement au service de l’intérêt général”.

Acteurs publics

Nouvelle mobilisation unitaire des syndicats de fonctionnaires le 9 mai

Dans un communiqué, la CFDT indique ainsi appeler “l’ensemble” des agents à se mobiliser le 9 mai, “y compris par la grève” afin de faire savoir au gouvernement et aux parlementaires “qu’ils attendent autre chose en matière de respect du statut, en matière de reconnaissance de leur travail et de leur engagement au service de l’intérêt général, en matière de qualité du dialogue social et de respect de la négociation, en matière d’accompagnement et d’anticipation des transformations, en matière de conditions d’emploi et de rémunérations pour toutes et tous”.

L’occasion aussi pour la centrale de regretter le nombre insuffisant de ses amendements acceptés par le gouvernement à l’occasion de l’examen du projet de loi devant les instances consultatives, et en particulier lors du Conseil commun du 15 mars

L’exécutif “a notamment refusé de revenir sur ses positions relatives aux instances de dialogue social, particulièrement celles traitant des questions individuelles (CAP), (il) a refusé de restreindre le recours au contrat, n’est pas allé suffisamment loin sur les garanties permettant de lutter contre la précarité ni sur celles encadrant le contrat de mission et ne s’est pas engagé sur sa volonté de rendre obligatoire la participation des employeurs à la protection sociale complémentaire”, énumère la CFDT.

AFP

Fonction publique: la grève du 9 mai sera unitaire

La CFDT Fonctions publiques a annoncé vendredi qu’elle se joignait à la journée d’actions et de grève prévue le 9 mai pour protester contre le projet de loi de réforme de la fonction publique, qui sera donc commune à tous les syndicats représentatifs du secteur.

Dernière à se prononcer vendredi sur sa participation à la mobilisation, la CFDT Fonctions publiques avait, comme tous les autres syndicats, voté contre le projet de loi en conseil commun de la fonction publique.

Dans un communiqué, elle “constate que les évolutions qu’elle a pu imposer aux intentions initiales du gouvernement ont été insuffisantes”.

L’exécutif a “refusé de revenir sur ses positions relatives aux instances de dialogue social”, “a refusé de restreindre” le recours aux contractuels, “n’est pas allé suffisamment loin sur les garanties permettant de lutter contre la précarité, ni sur celles encadrant” le nouveau contrat de projet, d’une durée maximale de six ans et minimale d’un an, écrit la CFDT.

Il ne s’est “pas engagé” non plus “sur sa volonté de rendre obligatoire la participation des employeurs à la protection sociale complémentaire”, souligne le syndicat.

La CFDT appelle donc “l’ensemble des agents, fonctionnaires et contractuels” à se mobiliser “afin de faire savoir au gouvernement et aux parlementaires qu’ils attendent autre chose en matière de respect du statut (…), de reconnaissance de leur travail et de leur engagement au service de l’intérêt général”.

AEF

La CFDT rejoint les huit autres syndicats de la fonction publique pour la mobilisation du 9 mai contre le projet de loi

“La CFDT Fonctions publiques s’est réunie ce matin vendredi 5 avril afin de laisser à l’ensemble des fédérations le temps de consulter leurs instances respectives. Après une année de concertation, après plus d’une centaine d’amendements déposés et examinés dans les trois conseils supérieurs et au [CCFP], la CFDT Fonctions publiques constate que les évolutions qu’elle a pu imposer aux intentions initiales du gouvernement ont été insuffisantes […]. “Sur la base de ce constat”, après avoir voté contre le texte en CCFP le 15 mai, elle appelle aujourd’hui “l’ensemble des agents, fonctionnaires et contractuels, à se mobiliser le 9 mai, y compris par la grève”, annonce la fédération ce 5 avril 2019. Après la décision de la FGF FO, le 2 avril, de participer au mouvement, ce sont donc les neuf syndicats représentatifs de la fonction publique qui se mobiliseront le 9 mai contre le projet de loi.

2 avril

AEF 

Force ouvrière rejoint l’intersyndicale pour la grève du 9 mai contre le projet de loi fonction publique

À ce jour, la CFDT, qui a voté contre le texte en CCF reste la seule organisation à ne pasavoir appelé à la grève.

28 mars

RADIO TOTEM

Le projet de loi de réforme de la Fonction Publique ne passe pas chez les syndicats

Mylène Jacquot, Secrétaire générale de la CFDT-Fonction Publique, était ce jeudi 28 mars à 8h12 l’Invitée de la Rédaction.

Le projet de loi sur la Fonction Publique devrait être adopté avant l’été et applicable au 1er janvier prochain, annonce le gouvernement après le passage du texte hier en Conseil des ministres… Mais les syndicats sont vent-debout… Mylène Jacquot répondait aux questions d’Olivier Cammas…

27 mars

FRANCE INFO

Salaires, précarité, suppressions de postes : pourquoi la réforme de la fonction publique passe mal

Le projet présenté prévoit la suppression de 120 000 postes d’ici 2022 et le recours accru aux contractuels. Il s’agit, selon Mylène Jacquot, secrétaire générale de la CFDT Fonction publique, du point de désaccord entre son syndicat et le gouvernement. Elle souligne ainsi l’élargissement du recours aux contrats, sans garanties forte pour les agents contractuels qui seraient recrutés. Elle cite ainsi l’”exemple-type” du contrat de mission prévu dans la réforme, censé sécuriser les parcours, qui implique cependant de considérer comme exemplaires les pratiques des employeurs publics. Ce qui, selon elle, est loin d’être le cas…

“Il y a une espèce de surenchère à celui qui supprimera le plus de postes”, dénonce Mylène Jacquot. La secrétaire générale de la CFDT Fonction publique propose plutôt de donner la priorité à d’autres chantiers : “Parlons plutôt des missions, parlons du travail, parlons des conditions du travail, parlons des niveaux de qualité de service aux usagers, suggère Mylène Jacquot. Parlons des attentes des usagers. (…) Cessons d’avoir des discours qui reposent que sur des éléments chiffrés budgétaires, la calculette pour le temps de travail.”

POLITIS

Le blues des fonctionnaires

« Cela fait des années qu’on dit qu’il y a un problème dans la manière de parler des fonctionnaires, ce n’est pas étonnant que cela craque de partout », s’inquiète Mylène Jacquot, secrétaire générale de la CFDT-fonctions publiques.

HUFFINGTON POST

Réforme de la fonction publique: ce que prévoit la loi sur les fonctionnaires.

La CFDT relève que “contre toute attente”, la rupture conventionnelle a été réclamée par certains agents eux-mêmes, ce qui “devrait être compris comme un signal fort de leur malaise (…) et interroger leurs employeurs”.

20 MINUTES

Réforme de la fonction publique: Les fonctionnaires dénoncent une révolution managériale sans «garde-fous»

« L’élargissement du recours aux contractuels [qui n’ont pas le statut de fonctionnaire] n’est pas assez encadré. Il risque d’y avoir des abus » s’inquiète Mylène Jacquot, secrétaire générale de la CFDT Fonction publique. De fait, l’ouverture de la fonction publique à des personnels non titulaires d’un concours est déjà largement pratiquée : environ un agent sur cinq est aujourd’hui un contractuel.

La CFDT sera notamment très vigilante sur la question de la rémunération « au mérite ». « Pour l’instant, ce sujet-là n’est plus dans le projet de loi, se félicite Mylène Jacquot. Nous attendons par ailleurs la réforme des retraites [qui doit être présentée en fin d’année] pour voir si le calcul des pensions des fonctionnaires va être modifié ».

LIBERATION / CHECK NEWS

Qu’apprend-on du rapport «choc» sur le temps de travail des fonctionnaires, dévoilé par «Le Figaro» ?

Une règle de trois simpliste, selon les organisations syndicales. «Ce rapport aborde la question du temps de travail et de son organisation avec une calculette, estime Mylène Jacquot, responsable des fonctionnaires CFDT, auprès de CheckNews. Or dans les faits, ça ne marche pas comme ça, car ces dérogations s’inscrivent dans l’organisation des services». Ainsi, faute d’argent public, nombre de contraintes, comme les horaires atypiques, «ne sont pas compensées sous forme de salaire supplémentaire mais via des congés en plus», selon elle. Quant aux compensations par effet d’«imitation», «vous n’allez pas dire, service par service, “toi tu travailles plus, toi tu travailles moins”, on ne peut pas monter les catégories les unes contre les autres».

26 mars

FRANCE INFO

Fonctionnaires : certains travaillent moins de 35 heures par semaine + VIDEO
“Quand vous travaillez dans un même service ou une même administration, il est difficile d’opposer les agents entre eux”, affirme Mylène Jacquot, secrétaire générale CFDT Fonctions publique. Pour elle, il est impossible d’adopter des mesures individuelles. Il est en revanche impératif de rétablir la situation, selon le ministre Gérald Darmanin qui se saisit du dossier.

FRANCE 2

Fonctionnaires : rapport choc sur le temps de travail

VIDEO
ACTUDAILY

Certains travaillent moins de 35 heures par semaine

« Quand vous travaillez dans un même service ou une même administration, il est difficile d’opposer les agents entre eux », affirme Mylène Jacquot, secrétaire générale CFDT Fonctions publique. Pour elle, il est impossible d’adopter des mesures individuelles. Il est en revanche impératif de rétablir la situation, selon le ministre Gérald Darmanin qui se saisit du dossier.