Rapport 2020 sur l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans la fonction publique

Rapport 2020 sur l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans la fonction publique – 19/11/2021

Cette septième édition du Rapport annuel sur l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans la fonction publique présente l’actualité de la politique d’égalité en 2020 et le début de l’année 2021.

– – – – – – – – – –

1 976 euros par mois : c’est le salaire net moyen des femmes enregistré en 2018 dans la fonction publique. Un salaire inférieur de 12,3 % à celui des hommes, est-il indiqué dans la dernière édition du rapport sur l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes, que vient de publier la direction générale de l’administration et de la fonction publique (DGAFP).

L’écart se réduit toutefois de 0,3 point par rapport à 2017, “poursuivant sa décrue ininterrompue depuis 2013”, explique la DGAFP.

Les écarts ne sont pas identiques suivant la Fonction Publique considérée :

  • Pour la Fonction Publique Hospitalière (FPH) :  20,9 %, plus grand écart entre hommes et femmes
  • Pour la Fonction Publique État (FPE) : 13,5 %
  • Pour la Fonction Publique Territoriale (FPT) : 9,2 %.

Il faut noter aussi que les inégalités salariales entre les femmes et les hommes restent moins importantes dans la fonction publique que dans le secteur privé, où elles atteignent 16,8 %

– – – – – – – – – –

Ci-dessous, d’après l’article initialement publié par le portail de la Fonction Publique

Dans ce rapport, des retours d’expérience issus des trois versants de la fonction publique mettent en perspective ces politiques d’égalité et notamment au travers de pratiques innovantes. De nombreuses données statistiques sexuées portant sur les effectifs, les recrutements, les rémunérations, les conditions de travail et l’action sociale entre autres, offrent un panorama complet et comparé de la situation des agents publics.

Sont également présentés, en troisième partie de ce rapport, le Bilan de la mise en œuvre du dispositif des nominations équilibrées au cours de l’année 2019 et les chiffres clés 2020 du dispositif des nominations équilibrées pour la fonction publique de l’État.

Outil de connaissance de la situation comparée des femmes et des hommes dans la fonction publique, ce rapport au Parlement a pour vocation d’éclairer l’ensemble des acteurs, au premier rang desquels les employeurs publics, les agents publics et leurs représentants.

Dans cette édition, l’impact de la crise sanitaire 2020 sur l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes a particulièrement été développé. Sont ainsi présentées les mesures du Gouvernement pour protéger les femmes victimes de violences conjugales, ainsi que celles portant sur les conditions de travail dans la fonction publique en matière de télétravail et d’articulation des temps de vie. Parmi les retours d’expérience issus des trois versants de la fonction publique, cinq d’entre eux portent sur des actions spécifiques menées au cours de la crise sanitaire en vue d’analyser ses impacts sur les conditions de travail des femmes et des hommes.

Deux ans après l’entrée en vigueur de la loi du 6 août 2019 de transformation de la fonction publique, le rapport présente un état des lieux de la mise en œuvre de cette loi et de l’accord du 30 novembre 2018 en matière d’égalité professionnelle. Il porte ainsi sur les plans d’action égalité professionnelle, les dispositifs de signalement des violences sexuelles et sexistes et des discriminations, et sur le Fonds en faveur de l’égalité professionnelle qui a, cette année encore, connu un franc succès. Un focus est réalisé sur le thème de la conciliation des temps de vie avec les deux avancées majeures que sont le congé de proche aidant et l’extension du congé paternité. Enfin, les actions menées en faveur de la labellisation Égalité professionnelle des employeurs publics sont réaffirmées et l’état du déploiement de la démarche détaillé.

– – – – – – – – – – –

Le rapport annuel (Edition 2021) est joint ci-dessous

– – – – – – – – – – –

Pour mémoire :

– – – – – – – – – –