Les travaux du Haut Conseil à l’Egalité relatifs aux violences faites aux femmes

Les travaux du Haut Conseil à l’Egalité relatifs aux violences faites aux femmes

Dans le cadre de ses travaux sur les violences faites au femmes et dans le contexte du passage au parlement du projet de loi “contre les violences sexuelles et sexistes”, le Haut Conseil à l’Egalité entre les Femmes et les Hommes (HCE) à rendus publics plusieurs documents et contributions au débat en février et mars 2018.

Le rapport “en finir avec l’impunité des violences faites aux femmes en ligne” et la contribution “relative à la verbalisation du harcèlement dit de rue” s’intéressent aux comportements sexistes et sexuels qui ont pour effet commun de contrôler la place des femmes dans l’espace public et de vouloir les rendre illégitimes. Ces comportements se manifestent dans l’espace public au sens large : il en va ainsi de la rue, mais aussi d’internet, des hémicycles politiques, des transports en commun ou des scènes de théâtre…

Visitez la page du HCE et retrouvez le rapport sur les violences dans son intégralité.

Visitez la page du HCE et retrouvez la contribution sur les harcèlements dans son intégralité.

Le rapport « Les actes sexistes durant le suivi gynécologique et obstétrical : des remarques aux violences, la nécessité de reconnaitre, prévenir et condamner le sexisme », a été remis le vendredi 29 juin 2018 à Marlène SCHIAPPA, Secrétaire d’Etat chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes.

Les actes sexistes durant le suivi gynécologique et obstétrical sont des gestes, propos, pratiques et comportements exercés ou omis par un.e ou plusieurs membres du personnel soignant sur une patiente au cours du suivi gynécologique et obstétrical. Assez répandus et longtemps ignorés, ils peuvent prendre des formes très diverses, des plus anodines en apparence aux plus graves et sont le fait de soignant.e.s – de toutes spécialités – femmes et hommes, qui n’ont pas nécessairement l’intention d’être maltraitant.e.s

Télécharger le rapport

 

Rappel : Le HCE, créé par décret en 2013 « a pour mission d’assurer la concertation avec la société civile et d’animer le débat public sur les grandes orientations de la politique des droits des femmes et de l’égalité ». Il contribue à l’évaluation des politiques publiques qui concernent l’égalité entre les femmes et les hommes en assurant l’évaluation des études d’impact des lois, en recueillant et diffusant les analyses liées à l’égalité et en formulant des recommandations, des avis au Premier ministre.

Le Haut Conseil peut être saisi de toute question par le.la Premier.ère ministre ou le.la ministre chargé.e des droits des femmes. Il peut se saisir de toute question de nature à contribuer aux missions qui lui sont confiées.

La présidente du Haut Conseil est l’ancienne députée des Côtes d’Armor, Danielle Bousquet

Le Haut Conseil est strictement paritaire.

http://www.haut-conseil-egalite.gouv.fr/

 

————————————————————————-

Cet article est extrait de l‘intranet du MTES/MCT – Domaine des Ressources Humaines – Politiques RH > Parité, égalité des droits

————————————————————————-

 

 

 

Préparation syndicale à l’examen pro d’AAE 2022 - toutes les informations utiles : CLIQUEZ sur le bouton bleu " ICI"
ICI