Référencement Protection Sociale Complémentaire : compte-rendu COSUI du 8 décembre 2020

Publié le

Le comité de suivi sur le “Référencement Protection Sociale Complémentaire” a tenu une réunion le 8 décembre 2020.

Administration : Mme Palud-Gouesclou, M. Roux, M. Dufau, Mme Degryse
Actuaire Cabinet Prémium Consulting – M. Le Quellec – MGEN

CFDT : Lionel Althuser – Maryline Grosroyat
FSU

Ordre du jour :

  1.  Activité de l’organisme de référence (MGEN) en termes de données quantitatives et qualitatives
  2. Point sur les actions de communication

En préambule, Mme Palud-Gouesclou fait un point sur la situation sanitaire au 3 décembre. Hors DDT, 43% des agents sont en télétravail, 70 agents (0.17% de l’effectif total) sont suspectés ou contaminés par le Covid, et 1 340 agents ont déjà été contaminés (base du déclaratif).

La MGEN est très attentive aux travaux menés autour de la protection sociale complémentaire des fonctionnaires. Il pourrait y avoir de fortes évolutions, autour de la prévoyance par exemple, si un socle commun de protection social est défini pour toutes les fonctions publiques.

Côté ministères, on attend les conclusions de ces travaux avant réflexion plus poussée.

IMPORTANT : aucune augmentation des cotisations n’aura lieu ni en 2021, ni en 2022, les termes de la convention les figeant pendant 3 ans.

1 – Activité de la MGEN et discussions sur l’offre (voir diaporama)

Au 31 octobre, 2 474 personnes sont protégées par l’offre (1 420 adhérents, 1 054 bénéficiaires).

Le nombre de sorties est faible. Les ministères concentrent 89% des adhésions.

En 2020, la proportion de retraités adhérents a fortement augmenté (de 11.9% à 20.5%), la description de l’offre est arrivée ! 66% des adhésions sont réalisées par des gens de plus de 51 ans.

La MGEN a réglé 941 K€ de remboursements sur les 10 premiers mois, beaucoup en maladie et en dentaire. Sur la prévoyance, on note 1 décès en juin.

La CFDT constate que le profil des adhérents est âgé. Est-ce lié à l’offre ?

L’actuaire répond qu’un âge moyen supérieur à celui de la population est quelque chose de classique dans les référencements. Ils reposent sur la solidarité entre les âges, sont peu tentants pour les jeunes. Le principe est que : « on contribue dans un premier temps, on en profite dans un second temps ».

La MGEN précise que le niveau « prémium » explique aussi l’attrait pour un public âgé. En outre, les planchers de cotisations sont élevés pour des jeunes : 40 ou 50 € par mois selon l’offre choisie.

On note que la prévoyance repose sur un remplacement de salaire à 80 % contre 75 % d’habitude.

Faire de la pédagogie sur l’importance de la prévoyance est envisagé, notamment vers les jeunes.

La CFDT demande si le niveau de transferts de solidarité 2020 s’approchera des 900 000€ ?

Sans donner d’estimation, la MGEN assure que le transfert de solidarité augmentera en lien avec l’augmentation du nombre d’adhésions, mais que nous serons très loin du plafond.

Que faire des crédits non utilisés ?

2020 a été une particulière, des crédits ont été réorientés vers la restauration collective. La FSU demande qu’ils restent dédiés à la protection sociale, la CFDT soutient cette proposition.

L’administration rappelle le caractère contraignant des textes, il y a peu de marges de manœuvre, en l’absence de réforme de la PSC dans la Fonction publique.

Elle évoque l’idée d’actions de communication sur l’offre.

2 – Le point sur les actions de communication

  • En 2020, 6 204 appels téléphoniques recensés contre 5 911 en 2019.
  • Campagne de conquête à destination des agents en septembre :
    • e news interne (présentation de l’offre avec renvoi sur la page dédiée MGEN)
    • envoi d’un mail avec un flyer en pièce jointe puis renvoi sur la page MGEN,
    • envoi d’un email aux agents décrivant l’offre et ses avantages.

Le pic de consultations du site web de l’offre (le 10 septembre) a entraîné peu d’adhésions.

La MGEN est invitée à retravailler sur le visuel. Elle va proposer des communications plus ciblées (webinaires en janvier de présentation de l’offre) et des kits de présentations.

L’actuaire estime qu’il faut casser l’idée qu’on ne peut changer de mutuelle qu’au 1/1 : on peut faire des campagnes de communication en cours d’année, cela a désormais du sens.

Un « webinaire » devrait être organisé début 2021.

Pour toute question, nous écrire à : Cfdt-Ufe@i-carre.net