Réforme des retraites : mobilisation générale pour des retraites justes

Réforme des retraites : mobilisation générale pour des retraites justes (11-12-19)

La CFDT est favorable à un système de retraite universel, plus juste et plus social.

En revanche, malgré de multiples alertes de la CFDT, le gouvernement s’obstine sur la voie d’une réforme budgétaire. Le projet de réforme des retraites prévoit des mesures financières extrêmement injustes et inutiles.

LA LIGNE ROUGE FRANCHIE PAR LE PROJET DE REFORME

Pour la CFDT, la ligne rouge a été franchie. C’est pourquoi nous appelons à la mobilisation de lensemble des agents et salariés le 17 décembre pour que le gouvernement renonce à toute mesure d’âge et rouvre les discussions pour un système de retraite universelle qui soit réellement juste.

En intégrant la mise en place de l’âge pivot à 64 ans à compter de 2022 et jusqu’en 2027, cela veut dire que la mesure devient applicable dès 2022 et avancera de façon progressive.

Aussi en 2022, pour une retraite sans malus …

  • ceux qui sont nés en 1960 ne devront plus travailler jusqu’à 62 ans mais 62 ans et 4 mois
  • ceux nés en 1961 jusqu’à 62 ans et 8 mois (départ en 2023)
  • ceux nés en 1962 jusqu’à 63 ans (départ 2024)
  • ceux nés en 1963 jusqu’à 63 ans et 4 mois (départ 2025)
  • ceux nés en 1964 jusqu’à 63 ans et 8 mois (départ 2026)
  • ceux nés en 1965 jusqu’à 64 ans (départ 2027)
  • … et ensuite la mesure devient pleine et active et concerne tout le monde.
LES INSUFFISANCES MAJEURES DU PROJET DE REFORME
  • trop faible reconnaissance de la pénibilité au travail, qui se limite quasiment à une ouverture du dispositif actuel de la fonction publique
  • un minimum de pension insuffisant pour une carrière complète
  • pas de dispositif de retraite progressive digne de ce nom alors qu’il s’agit d’une forte aspiration des travailleurs en fin de carrière
  • besoin de clarifier la situation des travailleurs des régimes spéciaux et des fonctions publiques

La CFDT appelle ses adhérents et l’ensemble des agents et salariés à se mobiliser, par tous les moyens, dont la grève, pour que le gouvernement revoie son projet de réforme.