Remaniement : pour la CFDT, pas de temps à perdre pour les agents

Remaniement : pour la CFDT, pas de temps à perdre pour les agents (07-07-20)

Communiqué de presse n° 9 du 7 juillet 2020

Après des mois éprouvant pour l’ensemble de la population, les agents publics ont fait la preuve de leur engagement au service de l’intérêt général.

Le rendez-vous salarial 2020 devait se tenir ce mardi 7 juillet. Il a été reporté, mais les agents ne pourront se contenter d’attendre. La CFDT Fonctions publiques a publié ses revendications prioritaires. La crise sanitaire a confirmé ce que la CFDT dénonce depuis longtemps : le manque de reconnaissance de la part des employeurs publics envers l’ensemble des agent.e.s, au travers du gel de la valeur du point, des premiers indices de rémunération inférieurs au Smic, du rétablissement du jour de carence, de l’augmentation des cotisations retraite, de la non compensation de la hausse de la CSG dégressive à compter du 1er janvier 2021, des réformes incessantes et déstabilisatrices.

La reconnaissance passe aussi par la prise en compte de la parole des agents, de leurs attentes, de leurs propositions. Cela ne peut se faire sans dialogue social. C’est pour cela que la CFDT appelle le nouveau Gouvernement à :

  • Reprendre le travail visant à mettre en œuvre les propositions du rapport pour renforcer la négociation collective dans la Fonction publique. Il convient enfin de faire confiance aux niveaux de proximité pour mener un dialogue social fondé sur la négociation au plus près du quotidien des agents, de leur travail, de leur ancrage sur les territoires.
  • Reprendre le travail sur les décrets mettant en œuvre les nouvelles instances dans la Fonction publique pour plus et mieux de dialogue social ;
  • Ouvrir enfin des négociations sur la participation financière obligatoire des employeurs à la couverture complémentaire maladie et prévoyance.

La CFDT Fonctions publiques espère rencontrer très rapidement Amélie de Montchalin pour lui dire l’urgence d’ouvrir des négociations pour construire des mesures en faveur du pouvoir d’achat de tous agents et particulièrement des plus mal payés, des mesures fortes en faveur de l’égalité salariale entre les femmes et les hommes. Mais la CFDT Fonctions publiques portera aussi ses propositions :

  • Sur l’organisation du travail. Des négociations doivent s’ouvrir en proximité, y compris sur le télétravail. La CFDT rappelle également la nécessité d’organiser enfin des espaces de dialogue et d’expression afin de permettre aux agents de devenir acteurs des organisations.
  • Sur la question des transports et des mobilités durables. Pour la CFDT, il faut instaurer des plans de déplacement négociés, y compris en dépassant les frontières des services pour s’intéresser aux territoires.
  • Enfin, les jeunes vont payer un lourd tribut à la crise qui est devant nous. La Fonction publique doit prendre sa part à l’urgence, que ce soit en matière de formation ou d’accès à l’emploi.