Covid-19 : Le gouvernement doit aller au-delà des simples déclarations pour les agents publics

Covid-19 : Le gouvernement doit aller au-delà des simples déclarations pour les agents publics (27-03-20

Par Guillaume LEFEVRE

Le 26 mars, le secrétaire d’Etat Olivier Dussopt et les organisations syndicales de la Fonction publique ont fait le point sur la situation liée au Covid-19 et à l’état d’urgence sanitaire. La CFDT Fonctions publiques a profité de ce rendez-vous pour rappeler ses revendications et saluer le remarquable travail des agents publics.

« Il y a une volonté de dialogue réel, reconnait Mylène Jacquot secrétaire générale de la CFDT Fonctions Publiques, après la tenue d’une audioconférence entre le secrétaire d’Etat, Olivier Dussopt et les organisations syndicales de la fonction publique. La CFDT a profité de ce rendez-vous à distance pour faire part de ses préoccupations et rappeler ses priorités.

« La CFDT veut peser sur la reconnaissance du Covid-19 en maladie professionnelle ou accident de service pour l’ensemble des agents mobilisés, pour la rétroactivité de la suspension du jour de carence et sur la traduction concrète des propos du président de la République. »

Ce dernier a notamment annoncé le 25 mars dernier, à Mulhouse, que le gouvernement devait « apporter une réponse claire et forte de court terme pour l’ensemble des personnels soignants comme pour l’ensemble des fonctionnaires mobilisés, afin de majorer les heures supplémentaires effectuées sous forme d’une prime exceptionnelle pour pouvoir accompagner financièrement cette reconnaissance ».

Durant ce temps d’échange, la CFDT a également abordé d’autres sujets. Droit de retrait, réquisition, situation des contractuels, réforme en cours, congés… une liste loin d’être exhaustive. « Sur l’ensemble des sujets nous attendons des réponses claires. » Elle a également alerté le ministère sur le non-respect de certaines directives dans les territoires, des agents sont mobilisés contre toute logique de service.

Aller au-delà des déclarations

« Il faut maintenant que le travail soit engagé pour que ces propos soient traduits rapidement dans la réalité ». La CFDT fonctions publiques demande la tenue d’un conseil commun de la fonction publique extraordinaire dès la fin de la crise et prévient : « Ce sera le moment de travailler à la reconnaissance du travail et de l’engagement de l’ensemble des agents publics : rémunérations, moyens humains, organisation des services… Il faudra que le gouvernement soit à la hauteur de la situation. » Ces réponses devront concernés l’ensemble des agents publics, qui au quotidien, témoigne de leur dévouement et de leur engagement.

glefevre@cfdt.fr