Instruction ministérielle sur la poursuite de l’activité dans le cadre de la crise sanitaire – mesures de prévention et gestes barrières

Instruction ministérielle sur la poursuite de l’activité dans le cadre de la crise sanitaire – mesures de prévention et gestes barrières (08-02-21)

Vous trouverez ci-joint l’instruction aux services du 8 février 2021 relative à la poursuite d’activité dans le cadre de la crise sanitaire – mesures de prévention et gestes barrières. Cette instruction est signée par la secrétaire générale, Emilie PIETTE.

Face à l’évolution de la situation sanitaire et à la circulation des nouveaux variants de la COVID 19 au taux de transmissibilité plus élevé, le Gouvernement vient d’édicter un ensemble de nouvelles mesures destinées à lutter contre l’épidémie.
Ainsi trois nouvelles mesures ont été retenues suite aux avis du Haut conseil de la santé publique de janvier 2021 :
  • les masques portés devront être chirurgicaux ou en tissu de catégorie 1,
  • la distanciation physique est portée de 1 à 2 mètres lorsque le port du masque est impossible, avec un impact en particulier sur la jauge et l’organisation des espaces de restauration collective,
  • la définition de «cas contact » est élargie.
En outre, le Premier ministre a diffusé ce 5 février une circulaire appelant à l’exemplarité en matière de télétravail dans la fonction publique d’Etat pour limiter les déplacements et la densité des agents dans les locaux professionnels, et une application très stricte des règles sanitaires renforcées pour les agents restant en activité présentielle.
La présente instruction ministérielle vise à récapituler de manière actualisée l’ensemble des consignes de prévention applicables dans les services de nos ministères. et rappelle plus particulièrement :
  • De renforcer l’application des règles existantes plus particulièrement celles relatives à la distanciation physique et la tenue des réunions professionnelles ;
  • De maintenir, voire développer, le télétravail pour tous les agents dont les missions sont télétravaillables ;
  • D’informer sur les nouvelles définitions des cas contacts ;
  • De poursuivre le dialogue social de proximité avec les organisations syndicales ;
  • De renforcer l’accompagnement des agents et des cadres et poursuivre l’équipement des télétravailleurs.
Cette instruction ministérielle qui s’applique de manière immédiate se substitue à celle du 30 octobre 2020 qui est abrogée.
Lire la suite dans l’instruction jointe
 – – – – – – – – – –